AccueilNature et biodiversité

La préservation d’un site naturel à la porte sud de Lyon

La reconquête d’un site naturel à la porte sud de Lyon

Porté depuis 1995 par le SMIRIL et ses partenaires, la réhabilitation du Rhône et de sa forêt riveraine, dans un contexte périurbain soumis à de nombreux impacts ou pressions, impose la mise en place d’une gestion durable fondée sur des principes forts.

La dynamique fluviale, contrainte par les aménagements du fleuve (digues, épis, barrages), ne peut plus assurer le « rajeunissement » régulier des lônes et des berges. Des interventions sont donc nécessaires, au même titre que le contrôle de la masse végétale dans le lit du fleuve, obligation de gestion du domaine public fluvial pour garantir l’écoulement des crues. Par ailleurs, l’espace des berges a longtemps subit les impacts des aménagements, travaux et différents usages qui comme toute intervention se traduit souvent  par un appauvrissement de la biodiversité.

vue du rhôneIl ne serait ni responsable, ni durable que l’activité humaine continue à se traduire par la dégradation de son propre cadre de vie et par la disparition d’espèces et de milieux, alors que des changements de comportement peuvent permettre d’éviter cette destruction. Depuis quelques années, sur l’Espace Nature des Îles et Lônes du Rhône, la tendance s’est inversée. De nombreuses espèces animales ou végétales sont à nouveau présentes sur le site, dans des milieux naturels qui ont trouvé leur pleine expression.

La mise en place d’un plan de gestion, approuvé par tous les acteurs ou partenaires du projet, est un moyen de consolider les actions entreprises toutes ces années. Il s’accompagne d’un suivi naturaliste régulier de la biodiversité, afin de mesurer les avancées en terme de préservation du site.