AccueilNature et biodiversitéLa biodiversitéMilieux naturels

Milieux naturels

 Les milieux naturels de l'Espace Nature des  Iles  et Lônes du Rhône

MareMalgré de très importants travaux et une modification profonde de la rive droite du Rhône, l’Espace Nature des Iles et Lônes du Rhône a conservé, ou retrouvé, des milieux naturels de très grande qualité.


La forêt alluviale est l’atout principal de notre site, elle se décline sous diverses formes :
 

  •  La ripisylve que l’on découvre tout au long de la rive droite du Rhône sur Irigny, Vernaison, Millery et Grigny est l’un des plus beaux tronçons de tout le Rhône aval.

  •  La Saulaie galerie d’Irigny (Vieux Port) est un site d’intérêt européen. Il ne reste ici qu’un fragment de la grande saulaie qui remontait jusqu’à Oullins, et qui fut détruite, puis noyée lors de la construction du barrage de Pierre-Bénite. Ce qui en reste est un témoignage vivant d’un milieu naturel exceptionnel, et devenu très rare en Europe occidentale.

  • La forêt spontanée, sur les îles de la Chèvre et de la Table Ronde, et l’évolution naturelle qui a succédé aux travaux de construction du canal de navigation. Autrefois, ce site était composé d’une mosaïque de prairies inondables et de ripisylve. Lors des travaux, ce site a été presque intégralement déboisé. Laissé sans gestion, il a été entièrement colonisé par le peuplier noir. Puis sont arrivés d’autres essences arbustives, et, depuis quelques années, suite aux vieillissement et au dépérissement des peupliers pionniers, sont arrivés l’érable plane, le tilleul à grandes feuilles, le chêne pédonculé et surtout le frêne Excelsior. Cette forêt en pleine mutation fait actuellement l’objet d’un suivi pour mieux comprendre la reforestation naturelle.
Saulaie galerie


Que serait l’Espace Nature de Iles et Lônes du Rhône sans ses îles ? Elles sont nombreuses sur l’ensemble du site. Certaines sont complètement atterries, et ne seront en eau que lors des très grosses crues, et d’autres sont en eau temporaire. Seules les trois lônes restaurées sont en eau permanente (le projet de réhabilitation). Les lônes sont des dépressions issues des divagations du Rhône. Des traces de ses anciens bras, à l’époque où il était « tressé » ( évolution du Rhône) ou de son ancien lit à l’époque où il divaguait.

En tout, 8 types d’habitats sont éligibles au titre de la directive européenne « habitats » :

habitats éligibles à la directive européenne
Code Nom  Où les trouver
 22.44   Tapis immergés de characées  Lône Jaricot
 22.13  Lacs eutrophes  Rhône, lône Table Ronde
 24.4   Végétation flottante  Lône Ciselande
 37.7 et 37.8  Mégaphorbiaies eutrophes Lônes temporaires d’Irigny à Grigny et de l’ile de la Table Ronde
 38.2  Prairies maigres de basses altitudes  Île de la Chèvre et de la Table Ronde
 54.12  Sources pétrifiantes   Millery et lône Jaricot
 44.13   Forêts galeries de saules blancs  Irigny, le Vieux Port
 44.41  Grandes forêts fluviales medio-européennes    Rive droite d’Irigny à Grigny